8 nouvelles habitudes à adopter pour devenir riche en 2019


Indépendance financière / mercredi, janvier 2nd, 2019

japanese lucky coin cat

Librement inspiré de cet article en anglais sur CNBC

Las-se des bonnes résolutions qui ne mènent à rien ?

Déterminé-e à construire ta richesse cette année ? Suis le guide !

1 Créer de nouvelles sources de revenus

Si aujourd’hui tu as un salaire, une indemnité, et que c’est ta seule source de revenus, pourquoi ne pas s’appuyer dessus pour générer une nouvelle ressource ? Faire travailler ton argent pour qu’il te crée ce filon supplémentaire en investissant sur des placements rémunérateurs.
Avant toute chose, n’oublies pas de te créer une épargne de précaution, tu seras plus à l’aise pour investir ensuite.
En reprenant les bases de la comptabilité, tu sauras mieux distinguer les actifs et passifs de ton patrimoine, et mieux définir ta stratégie en fonction.
A la recherche d’idées pour investir ? Investir dans la pierre-papier, le financement participatif, la bourse, l’immobilier : en fonction de ton aversion au risque, il y en a pour tous les goûts !
Tu peux aussi t’intéresser aux assurances-vies et à l’effet des intérêts composés, l’épargne salariale pour une génération passive de revenus.

Pour des rentrées d’appoints, ce que je fais régulièrement, je revends des affaires perso (des CD, des livres, du high-tech) sur des sites comme LeBonCoin ou PriceMinister. Dès que je pars en weekend en voiture, je propose des places en covoiturage.
Ca a l’air de rien mais ça reste 1 euro à réinvestir derrière !

2 S’entourer de personnes qui ont réussi (ou qui sont en train de réussir)

Dès que tu vas parler de vouloir t’enrichir, ou simplement de gagner de l’argent autrement qu’en travaillant, attends-toi à des réactions surprenantes.
C’est normal, ça ne fait pas partie ni de la culture, ni des fondamentaux qu’on t’inculque tout petit.

Pour avoir une reconnaissance sociale, il faut travailler, et la contrepartie de cela, c’est de toucher un salaire. A bien y réfléchir, on monnaie notre temps, qui lui est loin d’être infini.

Certains chercheront des mentors pour les accompagner dans ce changement, intégreront des clubs privés, des « mindsets ». Moi j’ai choisi de suivre quelques blogs, de m’abonner à des podcasts et à des chaines Youtube réalisées par ces personnes qui ont réussi (ou sont en train de réussir).

Aller au delà de leur marketing personnel, parfois agressif, pour chercher le vrai contenu, le retour d’expérience qui parle, qui est utile. Recouper avec d’autres sources, des livres par exemple. Me faire ma propre opinion, et le poser ici. Expérimenter, construire, avancer, c’est plus simple en ayant des modèles sous les yeux.

En parallèle, je désire m’associer avec quelques proches qui ont cette envie d’investir et ont le bon état d’esprit pour cela. Notamment dans l’immobilier. Peut-être en 2019?

3 Epargner pour investir

Investir, c’est se payer en premier ! Le plus important, plus que le nombre de zéros sur la paie, c’est ta manière de l’épargner et de l’investir. C’est tout.
Sais-tu déterminer le ratio de dépenses indispensables, utiles, et superflues ? Tu as déjà 2 étapes d’avance 🙂 Je te donne mes 3 astuces pour mieux piloter tes revenus et dépenses.
A partir de là, la route s’ouvre pour que tu puisses épargner sans t’en rendre compte, et que tu aies de bonnes conditions pour investir.

4 Automatiser ses finances

Une idée toute simple derrière cette nouvelle habitude : faire un virement automatique dès que tu reçois ton revenu régulier, pour sécuriser la somme à investir. Ce qui est mis de côté n’est plus à dépenser.
1%, 2%, … 10% … 20% voire plus ! Tout dépend de ce que tu es capable d’épargner sans déséquilibrer tes comptes.
Et si tu peux automatiser le ou les placements, c’est tout bénéf… Rendez-vous dans 5 ans, dans 10 ans, dans 20 ans pour voir les résultats !

5 Sortir de sa zone de confort

Tu maîtrises l’art de gérer tes dépenses et l’épargne n’a plus aucun secret pour toi ? Il est temps pour toi de relever un nouveau défi : renégocies ton salaire !
Attention, l’art de la négociation s’apprend. Si tu connais ta valeur pour ton employeur, tu auras les arguments pour discuter hausse de salaire.
Le pire qu’il peut t’arriver est un refus, et l’opportunité de recommencer un peu plus tard.
Et n’oublies pas : si tu gagnes 1% de plus, ne dépense pas 1% de plus ! Epargne et investis !!!

6 Dédier 20 minutes par jour à développer une nouvelle compétence

Pour devenir riche, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers, mais apprendre en continu. Cet état d’esprit s’acquiert lorsque tu consacres du temps à développer une compétence particulière, à la maîtriser pour en tirer profit, et passer au cran supérieur.
C’est jamais facile de se mettre au piano, de réaliser une nouvelle recette de cuisine, ou de jouer pour la première fois le rôle d’animateur.trice. Et pourtant, en sortant de sa zone de confort, c’est là qu’on s’enrichit, qu’on grandit. On élargit la palette de compétences, de connaisssances, on garde l’esprit ouvert et curieux à la nouveauté, à l’expérience. 
Par exemple, avec le blog j’ai ouvert une page Facebook et un compte Instagram. J’apprends tous les jours à créer du contenu spécifique pour ces médias et ces communautés, une nouvelle façon d’écrire et d’échanger autour de ce sujet passionnant de l’indépendance financière.
J’aimerai aller plus loin et créer du contenu vidéo. Sortir de sa zone de confort, n’est-ce pas 😉

7 S’élever sans se pavaner

Devenir riche pour l’étaler en place publique, le côté clinquant, très peu pour moi. Je vois l’argent comme un moyen et non une fin, celui de reprendre le contrôle de mon temps, de pouvoir voyager plus souvent, de gâter mes proches etc.
Les riches les plus connus se font plutôt connaitre par leur philanthropie, leur partage de connaissances que par l’exposition permanente de leur richesse.
Regarde Warren Buffet qui vit dans la même maison depuis 60 ans et qu’il a acheté pour seulement 31.500 dollars. Ou Jeff Bezos (le multimilliardaire créateur d’Amazon) qui roule en Honda Accor. Tu saisis ?

8 Voir les choses en grand

Souviens-toi mes premiers articles. Tu sais, ceux où je dis à qui veut le lire que je serai rentière à 45 ans ! J’ai refait mes calculs depuis, et la retraite anticipée n’est pas un objectif des plus simples.

Mais pour atteindre la Lune, il faut viser les étoiles 🙂 En me mettant cet objectif, je suis sûre que d’ici 5 ans déjà, ma condition aura bougé, j’aurai déjà bien expérimenté et je pourrai affiner mon plan de bataille.


Voilà de quoi changer tes habitudes et qui sait, changer ta vie en quelques actions simples et accessibles à toutes et à tous.

Quelle nouvelle habitude vas-tu adopter dès maintenant ?

Photo de Miguel Á. Padriñán sur Pexels.com