1 an sur la route vers l’indépendance financière : on dit quoi ?


Indépendance financière / mercredi, avril 10th, 2019

white cup filled by coffee

Depuis le bilan 2018, beaucoup de choses se sont produites. J’ambitionne toujours de vivre de revenus passifs d’ici mes 45 ans. J’aime bien l’idée de faire le point, régulièrement, j’avais envie de partager avec toi mes progrès et mes loupés.
On y va ?

Attention : les performances passées ne préjugent pas des performances présentes et futures. Je ne fais pas de conseil ici, je ne suis pas conseillère en patrimoine. Je raconte sur ce blog mon retour d’expérience sans que cela soit une incitation à l’investissement sur des instruments financiers. J’en appelle à ton libre arbitre sur l’utilisation des informations que je te fournis sur le blog en général, et cet article en particulier.

Tout d’abord, revoyons ensemble les objectifs que je me suis fixée cette année

  • Je double la mise : génération d’un cashflow de 1200€ annuels (soit 100€ par mois) portés par le long terme sans risque (ou si peu !) et les actions. Pour cela, continuer à épargner mensuellement et à investir : 42% en long terme sans risque; 14% en pierre-papier; 44% en actions

Il est encore un peu tôt pour jauger du résultat de cette stratégie. Je note toutefois que j’arrive à tenir mes objectifs de placement, je l’ai même optimisée pour prendre un peu plus de risque. Tous les mois, l’épargne est constituée et placée de la manière suivante : 37% en long terme sans risque; 16% en pierre-papier; 47% en actions. 
En pierre-papier, je passe par l’assurance-vie et à date je suis sur 4 SCPI différentes, chez 3 acteurs du marché.
J’ai clos une vieille assurance-vie qui ne valait plus le coup et redispatché la somme sur mes différents supports. Cette réallocation devrait m’aider à atteindre l’objectif financier de cette année. Wait and see 🙂

  • Diversification du PEA : investir sur 1 voire 2 trackers et nouveaux titres en direct, toujours en suivant ma stratégie des dividendes. Je voudrai arriver à 8 lignes d’ici la fin de l’année.

Le pari est presque atteint ! Je compte 7 lignes dans mon portefeuille dont 1 tracker et mes actions non cotées. Je regarde toujours comment améliorer le Prix de Revient Unitaire de chacune de mes lignes. Mon portefeuille est à -2%, avec une variation par ligne entre -18,40% et +9,17%.
Toutes les sociétés dont je détiens les titres ont prévu de verser des dividendes, soit au même niveau que l’an dernier, soit en croissance.
Je suis globalement satisfaite des performances, sauf celle d’une société en particulier qui approche les -20%. J’attends de voir comme elle va évoluer cette année, et je guette le résultat de l’assemblée générale prévue cet été, afin de décider.
De manière globale, il faut garder en tête que les performances s’apprécient sur la durée, et pas au bout d’un an, bien sûr !

  • Guetter les opportunités en actions non cotées

Pour le moment, je n’ai pas encore trouvé de projet motivant, qui aurait du sens dans mes investissements.
Je continue cependant à lire les propositions, à me familiariser avec les dossiers d’investissement. J’ai également découvert la chaine Youtube de Leonis Investissement qui décortique régulièrement les collectes de fond proposées sur les plateformes de crowdfunding, crowdequity.
Il est possible que mon employeur repropose de souscrire à un fonds en épargne salariale, dédié à l’investissement en capital de l’entreprise.
On verra si tout cela porte ses fruits… On refera le point à la fin d’année !

Nouveaux projets

Ce que j’ai décrit juste avant est quasiment automatisé et devenu une routine d’investissement. Désormais, j’ai envie d’avancer sur d’autres sujets.

  • Travaux d’aménagement dans la résidence principale : on pourrait croire que ça n’apporte rien dans la constitution de rentes, et pourtant… il faut investir sur soi-même, sur son confort ! Nous avons comme projet d’aménager le séjour, ce qui va me permettre d’apprendre comment piloter des travaux, trouver des artisans, créer mon carnet d’adresses d’experts sur ce sujet. Autant d’atouts qui pourront être utiles dans des projets ultérieurs.
  • Investissement locatif : on en est aux balbutiements, on se renseigne avec un associé pour investir en direct. A suivre !
  • Coaching : ce blog semble inspirer certains lecteurs / lectrices … qui passent à l’action ! Je t’ai raconté l’histoire de Lucie, bientôt d’autres témoignages à venir.
    Avec toutes les connaissances acquises, j’hésite à me lancer dans une formation de conseiller en gestion de patrimoine, pour donner des conseils d’expert !
    Peut-être une reconversion en court ? Compatible avec l’indépendance financière ? Ça fait réfléchir.

Ah ! Au fait…

Je ne parle toujours pas de crypto-monnaies mais 🙂 Au moment où j’écris cet article, mon portefeuille vaut 60€. C’est 2 fois mieux que lors du dernier bilan mais ce n’est toujours pas ça… !

Voilà, j’espère que cet article t’a plu. Retrouve-moi sur Facebook et Instagram pour d’autres contenus.

Photo de Jonas Mohamadi sur Pexels.com