#CoachingExpress Lucie, une jeune trentenaire qui galère en épargne


Finances personnelles, Indépendance financière / mercredi, mars 27th, 2019

person holding coins

Aujourd’hui, je te partage un cas concret d’une personne que j’accompagne pour améliorer ses finances personnelles, se lancer dans l’investissement. 
L’histoire que je vais te raconter aujourd’hui prouve qu’il est toujours possible d’apprendre à épargner.

Je te présente Lucie*, je l’ai connu au travail il y a quelques années.

Lucie est une jeune trentenaire bien dans sa peau, sportive, passionnée de travaux manuels. Elle aime passer beaucoup de temps avec ses proches et ses amis. Elle ne regarde pas à la dépense quand il s’agit de faire plaisir et de se faire plaisir. Shopping, restaurant, cadeaux, voyages… il y a toujours une occasion 🙂

Problème : malgré un salaire correct et un train de vie équilibré, Lucie n’a aucune épargne de précaution en place.

Elle se retrouve vite coincée lorsqu’il s’agit de financer des projets qui lui tiennent à coeur. Et elle ne veut pas forcément faire appel au crédit, ayant eu des mauvaises expériences par le passé.

Lucie est également consciente qu’il faut préparer sa retraite, mais ne voit pas comment le faire.

Un plan d’action sur mesure

Voilà ce que j’ai proposé à Lucie : se payer en premier.
Epargner 10% d’emblée représentait mentalement une trop grosse somme. Alors, elle a commencé avec 1% d’épargne le 1er mois, beaucoup plus abordable. Ca n’a l’air de rien mais sur le moment, elle l’a pris comme un défi. Le déclic l’a emporté sur l’aspect symbolique de la somme.
Histoire de mettre un peu de challenge, je lui ai donné l’astuce suivante : augmenter d’un point tous les mois. Aussi, l’effort est soutenable car lissé dans le temps, et progressif.
Donc au second mois, elle a épargné 2% et c’est passé en douceur.
Le troisième mois, elle m’a surprise en passant d’elle-même à 4%. 
Et au jour d’aujourd’hui, elle continue cette routine, tout en continuant à se faire plaisir et à régaler les siens autant qu’elle le souhaite.
Résultat : Lucie sait se constituer une épargne sans effort pour sa sécurité financière, réaliser ses projets, se préparer à des échéances importantes. 

A retenir

Se mettre des objectifs réalistes et à portée de main, pour ne pas se décourager mais surtout mesurer le progrès. C’est la progression qui amènera la motivation. 
Ensuite, créer une routine pour que cela devienne un automatisme. Mettre en place des virements automatiques peut aider dans ce sens.
Enfin, il n’est jamais trop tard pour commencer à épargner. On peut même envisager un plus fort taux d’épargne en révisant ses dépenses avec ma méthode inspirée de Marie Kondo.

Ce témoignage t’a plu ? Tu as des questions ? Je suis disponible sur Facebook et Instagram pour tout complément 🙂

*Le prénom a été modifié. 

Photo de rawpixel.com sur Pexels.com