Ma revue de La Bourse pour Les Nuls en 700 mots


Indépendance financière, Lectures conseillées / mercredi, novembre 14th, 2018

pexels-photo.jpg

Lorsqu’on s’intéresse à la Bourse, il semble difficile de savoir par où commencer. Tant de chiffres, de courbes, de vocabulaire à apprivoiser. Que faire ?

Pour ma part, je pensais naïvement qu’avec mon passé professionnel chez un éditeur média boursier et ma petite veille sur le sujet, j’étais parée pour un test rapide, pour me faire la main et réussir à dompter la bête. Depuis, je t’ai raconté dans mon article sur mes Premiers pas en Bourse ce qui s’est passé.

Peu échaudée par mon premier échec, l’été venu, je me suis emparée du livre La Bourse pour Les Nuls, pour comprendre le B.A.BA et être plus à l’aise avec cet univers que je croyais connaitre. Bercée par la douce voix de Jean-Pierre Gaillard depuis mon enfance, le CAC40, la consommation des ménages, la FED… semblaient faire partie de mon monde. Que nenni !

Dans mon plan de rentière à 45 ans, j’ai placé la Bourse comme pilier important. Avec une croissance annuelle moyenne de 6%, j’ai l’intuition que ce véhicule est à favoriser pour la génération de revenus passifs, tout en ayant bien conscience du risque important en perte de capital. Par conséquent, j’étais déterminée à recommencer, à investir en Bourse mais en étant mieux armée.

J’ai lu la version de 2011, en plus de 400 pages, en moins d’une semaine… je l’ai dévoré, tellement sa lecture m’éclairait, chapitre après chapitre sur ce qu’est la Bourse, comment elle fonctionne, comment elle est influencée, ses rites, ses formes, sa vie, son glossaire…
Je le conseille pour se familiariser à la Bourse, se décomplexer parce qu’en réalité, c’est loin d’être compliqué.

Comprendre la Bourse, c’est comprendre d’abord comment fonctionne une entreprise, les leviers de financement qu’elle propose directement (actions, obligations), les instruments complexes qui existent par ailleurs, l’impact de la micro et de la macro économie sur les marchés boursiers. La même chose pour les titres émis sur les obligations d’Etat, les matières premières, les devises qui sont aussi échangés en bourse.

A la fin du livre, il y a « la partie de dix », les conseils les plus importants à retenir, et voilà moi ce que j’ai retenu.

  • avant d’acheter un titre, il faut se renseigner : comprendre le secteur d’activité de la société cotée, se renseigner sur son passé et sa prospective, regarder et comprendre les résultats financiers (savoir lire un bilan vous aidera). Regarder le positionnement du titre par rapport au reste du secteur, par rapport à son indice de référence. Avec un peu d’habitude et de patience, c’est une activité accessible à tous.
  • suivre l’actualité : la Bourse, ça monte et ça descend, souvent sous influence de l’actualité locale, mondiale, économique, politique. Pour profiter au mieux des mouvements haussiers et baissiers, il faut parfois tendre l’oreille et écouter la tendance.
    Suivre l’actualité de l’entreprise cotée et de son environnement permet aussi d’anticiper à quel moment entrer, renforcer sa position ou sortir.
  • se fixer des objectifs de profits et de perte : avant d’acheter le moindre titre et pour se préparer psychologiquement, il est très important de mettre ses limites. De manière à ne pas tourner de l’oeil dès la moindre chute ou le vertige des hauteurs, je me suis donnée comme limites : 20% de perte et 20% de profits.
  • savoir prendre ses bénéfices : ce n’est pas encore arrivé mais je n’hésiterai pas à vendre une partie de mon portefeuille dès que j’atteindrai le seuil de 20% de profits. Pour le moment j’ai une de mes lignes qui a atteint 11% de plus-value, on est encore loin 🙂
  • savoir couper ses pertes : une fois la limite basse atteinte, et sous réserve qu’il n’y a pas de signe d’amélioration à court/moyen terme, il ne faut pas hésiter à se délester d’une ligne trop impactée, quitte à revenir plus tard.
  • acheter la rumeur, vendre les faits : les vrais traders sont à l’affût du moindre indice d’évènement pouvant impacter le cours d’un titre, et ils passent à l’action quand l’évènement se réalise. Plus on se tient informés, et plus on a de chances de réaliser des opérations intéressantes.

Consulter et acheter La Bourse pour Les Nuls sur Amazon (lien affilié).

Et toi, est-ce que tu es tenté-e d’investir en Bourse ? Qu’en penses-tu ?

Photo de Negative Space sur Pexels.com