Mes premiers pas en Bourse : se former pour performer !


Indépendance financière, Investissements / mercredi, juillet 18th, 2018

pexels-photo-69760

Dans un article précédent, j’expliquais les bases de la comptabilité pour ton intelligence financière.

Je considère de plus en plus sérieusement la Bourse comme mon prochain générateur de revenus.

« Ce matin, je me lance sur la Bourse ! » Je le pourrai le déclamer comme un éclair de génie, comme une lubie, comme une folie.

Attention : les performances passées ne préjugent pas des performances présentes et futures.
Je ne fais pas de conseil ici, je ne suis pas conseillère en patrimoine.
Je raconte sur ce blog mon retour d’expérience sans que cela soit une incitation à l’investissement sur des instruments financiers. J’en appelle à ton libre arbitre sur l’utilisation des informations que je te fournis sur le blog en général, et cet article en particulier.

Qui n’a jamais entendu des histoires de faillite en bourse, de gens ruinés du jour au lendemain… et tout son contraire, avec des fortunes faites grâce aux bonnes valeurs achetées au bon moment ?

J’ai travaillé pendant quelques temps auprès d’une rédaction spécialisée dans la Bourse. J’ai eu à apprendre les bases, aussi bien pour avancer sur mes projets que pour mieux comprendre et échanger avec les journalistes.

Portefeuille, Assemblée Générale d’Actionnaires, Clôture, Fixing, Matières Premières, points d’indice, Dow Jones, CAC40, SBF120, Ouverture etc… par les mots, par les définitions et leurs réalités, ce n’était que le début d’une immersion lente dans cet univers si particulier.

Alors là, peut-être que je t’ai perdu ! Et c’est normal, la Bourse c’est d’abord un langage. Le premier challenge à relever, c’est comme vouloir apprendre une nouvelle langue : il faut en comprendre son vocabulaire, puis le maitriser.

Pour cela, je suis en train de lire « La Bourse pour les Nuls ». Il y a quelques moments longs comme le tome 1 du Seigneur des Anneaux, mais le livre est accessible, avec un brin de concentration quand même.
Il me donne les clés pour comprendre pourquoi mes quelques mouvements faits pour l’instant sont à fond perdus, et comment corriger le tir.

L’autre source de formation que j’ai choisi, c’est la chaine vidéo du Trader du Dimanche. Il est dans une approche pédagogique intéressante, transparente. Je le recommande.
Pour illustrer certains points de mon article, tu y trouveras certaines de ses vidéos.

Je consulte également le site La Bourse pour les Nains, très riche en statistiques passées et présentes sur la Bourse de Paris, et très simple d’accès.

Alors, comment je suis entrée en Bourse ? C’est ce que je vais te raconter dès à présent.

Différents produits s’échangent en Bourse : on en vend, on en achète.
Clique sur la vidéo pour en savoir plus sur les principaux : les actions, les obligations, les trackers.

Pour le moment, j’ai décidé de me concentrer sur les actions.

Pour plus de détails sur les actions, je te suggère la lecture de l’article Le Revenu : Comment acheter ou vendre ses actions.

Définir ses objectifs et aligner sa stratégie boursière

2 tendances se détachent :

  • les plus-values : acheter le titre et le revendre plus haut, pour générer et encaisser des plus values.
    Ex : Acheter une action à 5€, la vendre à 10€, génère une plus-value de 5€
  • le dividende : lorsqu’une société cotée enregistre des bénéfices, elle peut décider d’en reverser une partie aux actionnaires sous forme de dividende. Il n’y a pas de rapport entre la valorisation du titre et le dividende.
    Ex : en 2018, la société Y a versé un dividende de 3,55€ par action détenue. Et peut-être qu’en même temps sur 2017 l’action de la société a perdu 5% !

Etant donné  que :

  • Mon objectif est de générer de revenus avec le moins d’effort possible
  • Je n’ai pas le temps ni l’énergie de revisiter mon portefeuille tous les 4 matins

A ce stade, je suis très intéressée par la stratégie rendement avec le dividende.

Il se trouve que quelques pépites distribuent des dividendes année après année, et ce de manière croissante. C’est ce qu’on appelle les Aristocrates, dont il faut étudier le rendement, mais aussi : le comportement du titre en Bourse, la santé financière, la croissance, le projet de l’entreprise, l’environnement économique etc.

L’objectif de risque que je me donne est un portefeuille pouvant gagner à minima 6% et perdre 10%. Il faut prévoir une limite pour couper ses pertes, revendre ses lignes pour éviter de perdre plus ! Il y a un moment où il faut savoir quitter la Bourse pour mieux y revenir. Je me demande encore si 10% c’est ce qu’il faut.

Quel support pour investir en Bourse

Tu as le choix multiple entre 3 types de portefeuilles : le compte-titres, le Plan d’Epargne Entreprise et le Plan d’Epargne Entreprise PME.

L’une des raisons pour laquelle j’avais choisi Fortunéo était la possibilité d’ouvrir un compte Bourse en ligne, et ayant comparé les frais, cela reste compatible avec ma stratégie boursière.

J’ai donc ouvert un PEA avec 100€ au mois de mai. J’ai acheté une 1ère action ! Mais ça, je te le raconterai dans un autre article.

Désormais, je cherche à mettre de côté 5000€ pour pouvoir les investir ensuite.

Fortunéo m’a ouvert un compte-titres automatiquement, ce qui me permettra à terme d’investir sur des titres de sociétés hors Europe.

Se fixer des règles de conduite

Je me donne 2 contraintes, pour optimiser mes investissements et ne pas acheter / vendre sur un coup de tête :

  • Investir dans des sociétés dont on comprend le métier, le business – ce sera plus facile de comprendre et de suivre l’impact des évènements concurrentiels, environnementaux, politiques… sur la valorisation du titre
  • Se renseigner : faire l’analyse fondamentale de la société dont je souhaite acquérir des titres, regarder les performances en Bourse, comprendre les chiffres pour définir si j’achète ou je vends au bon moment.

Et toi, es-tu intéressé(e) par la Bourse ? As-tu des anecdotes (bonnes ou moins bonnes) à partager ? Continuons la discussion dans les commentaires !