Premiers pas sur l’investissement en crowdequity (1/2)


Indépendance financière, Investissements / mercredi, avril 17th, 2019

black laptop computer on brown wooden table

Investir dans des sociétés via le crowdequity, c’est ce que j’ai fait à 2 reprises sur des plateformes différentes. Pour toi qui te poses des questions sur la démarche, les étapes, cet article est pour toi : suis le guide !

1 Etudier le dossier d’investissement

Tout commence par là !
La plateforme met à ta disposition plusieurs documents qui présentent le projet, l’équipe, les finances actuelles et les projections.
Par ailleurs, en tant que Conseiller en Investissement Participatif, la plateforme publie une analyse qui doit te permettre de mieux te familiariser avec le potentiel du projet mais aussi sur ses risques !
Si tu es calé(e) en comptabilité, les comptes de résultat, bilans et projections te renseigneront sur la capacité réelle du projet / de l’équipe à atteindre ses objectifs.
Aussi, la plateforme t’indique la valorisation pré-money avant levée de fonds. Celle-ci prend en compte les actifs si l’entreprise existe depuis un moment / est en développement), la capacité à vendre (le chiffre d’affaires).
A titre personnel, une société qui se valorise 100 ou 1000 fois son chiffre d’affaires, ça interpelle sur la probité de cette information.
A côté de tout ça, je t’invite à faire tes propres recherches, et de t’inspirer notamment de Michel Nizon sur les facteurs de succès d’une levée de fonds réussie : Désirabilité / Communauté, Faisabilité, Modèle économique.
Renseigne-toi par ailleurs sur l’expérience de l’équipe sur les levées de fonds : est-ce la première fois ? est-ce récurrent ? est-ce qu’elle ne vit QUE sur les levées de fonds ?

2 Souscrire à la collecte de fonds

Le projet te séduit ? Passons à la souscription !
Tout d’abord, si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à lire, relire, rerelire le pacte d’actionnaires qui va t’indiquer : tes droits, tes devoirs, les impacts de levées de fonds ultérieures sur tes parts… Si tu as des questions, des doutes n’hésite pas à te faire conseiller / expliquer par un spécialiste et/ou par la plateforme.
Ensuite, tu choisis le nombre de parts que tu souhaites acheter. Le nombre est non sécable.
A ce montant s’ajoutent les frais de gestion de la plateforme. A ce niveau, chacune fait ce qu’elle veut : soit ces frais représentent un montant fixe quelque soit la valeur de l’achat, soit ces frais sont un pourcentage du montant souscrit, le ratio variant en fonction du montant souscrit.
Par exemple, chez LITA.co, pour l’investisseur, la commission s’élève de 1 à 3% du montant de la souscription.
Pour le règlement, tout dépend si tu souhaites inscrire ces titres en Plan Epargne Actions (PEA) ou non. Quelque soit ton choix, les frais de gestion restent dus et seront le plus souvent réclamés en premier pour valider ta souscription.
L’inscription en PEA nécessite 1/ que les titres soient éligibles 2/ que les fonds soient débloqués depuis le compte espèces du PEA. Il faut donc prévoir de l’alimenter en conséquence.
En outre, veille bien à connaitre la possibilité et le coût d’une telle inscription. A l’époque, j’avais pu bénéficier d’un partenariat de gratuité entre Smartangels et Fortuneo, sinon cela aurait été facturé… 300€ !
Quelque soit la source (PEA ou chèque / carte bleue), les fonds sont séquestrés et seront versés au véhicule de la levée de fonds, le plus souvent une holding créée spécialement pour l’opération.

La suite, par ici !

Photo de rawpixel.com sur Pexels.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.