#CoachingExpress Maïlan, épicurienne qui veut mieux dépenser


Indépendance financière / mercredi, mai 22nd, 2019

women taking photo

Aujourd’hui, je te partage un cas concret d’une personne que j’accompagne pour améliorer ses finances personnelles, se lancer dans l’investissement. 
L’histoire que je vais te raconter aujourd’hui prouve que revoir ses dépenses est indispensable pour mieux épargner et faciliter la réussite de ses projets.

Je te présente Maïlan*, on se connait depuis plus de 10 ans, et c’est une fidèle lectrice du blog (coucou :)).

Maïlan est une jeune trentenaire (comme Lucie) qui est dans la finance. Elle adore voyager loin et longtemps. Elle ne se prive pas quand il s’agit de gâter ses proches, ou s’offrir des cadeaux, mais elle est très vigilante pour ne pas être à découvert.
Elle arrive à épargner puisqu’elle alimente tous les mois un PEL à 2,5% avec environ 10% de son salaire.
Quel est son souci ? Et bien, Maïlan n’a aucune idée d’où passe véritablement son argent. Elle manque d’une vision macro, d’une idée précise des différents postes de dépenses, pour mieux optimiser et épargner plus.

Maïlan voudrait avoir un dossier plus solide pour acheter seule sa résidence principale, dans un futur proche, tout en continuant les voyages en parallèle.

Un plan d’action sur mesure

Je lui ai révélé mes 3 astuces pour mieux piloter ses revenus et ses dépenses.

Elle a choisi de mettre en place le système « 1 catégorie de dépenses = une enveloppe de billets » et de moins faire appel à sa carte bancaire, pour ses achats au quotidien.
Les enveloppes qu’elle a mis en place :

  • Alimentation et épicerie
  • Sorties (Cinéma, Bars, Boîtes de nuit…)
  • Cadeaux (pout soi, pour autrui)
  • Fringues

En quelques mois, Maïlan a réussi à clarifier, puis optimiser ses dépenses. Utiliser de la monnaie pour payer ses frais permet non seulement de rendre concret les flux de dépenses, et surtout de mettre une limite physique naturelle à de potentielles frénésies.
L’avantage avec les enveloppes, c’est qu’elles peuvent être régulées facilement, si un poste de dépenses devient plus important à un moment donné. Ceci sans forcément remettre en cause la somme globale répartie dans ces enveloppes.
On peut créer autant d’enveloppes que nécessaire, mais attention de ne pas en avoir de trop. Plus il y en a, plus ce sera compliqué de garder une vision d’ensemble, d’arbitrer en fonction des besoins… Je recommande d’en instaurer 5 à 8 maximum.

Aujourd’hui encore, elle continue à passer par des enveloppes et semble ravie d’avoir retrouvé un équilibre budgétaire.
Mieux encore, elle a considérablement amélioré son épargne, en réduisant progressivement l’enveloppe globale de dépenses.

A retenir

Pour mieux gérer son argent, les idées fourmillent sur le Web. Il ne faut pas hésiter à essayer celles qui nous inspirent le plus jusqu’à trouver celle qui nous convient, vraiment. 

Parce que profiter de la vie, ce n’est pas incompatible avec le désir de mieux dépenser, je sais que Maïlan est sur la bonne voie pour réaliser ses futurs projets, en tout simplicité.

Ce témoignage t’a plu ? Tu as des questions ? Je suis disponible sur Facebook et Instagram pour tout complément 🙂

*Le prénom a été modifié.

Photo de Martin Lopez sur Pexels.com